Jacques Roche

Où vas-tu Jacques sans tes songes

Où vas-tu Jacques sans tes pieds

Tu disais que tu devais marcher

                à côté de ton peuple offensé

Je te disais comme le rémouleur ivre

Qui contait la légende des ciseaux

Tout le monde est offensé

                sur toutes les îles du monde

Tu disais que tu devais vaincre la nuit

Je te disais dans le jour qui s’allume que

La nuit dort encore dans la nuit scellée

Un trou dans le paysage immobile

Un ver dans la mangue

                que l’on mange dans le noir

Pour sucer l’encre de la mémoire

Pour habiter l’horizon rouge de l’histoire

De ton songe de plein vent

 

Rodney Saint-Éloi livre un vibrant hommage à Jacques Roche, journaliste haïtien torturé et assassiné en 2005.